Château d'Amencey, Domaine de Grandellière

Seigneurie de Champigneulles
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 mon séjour chez Fantur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Séwen
Admin
Admin
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 57

MessageSujet: mon séjour chez Fantur   Lun 25 Jan - 16:12

après un échange de lettres.





Orly se faufila dans les forets Berrichonne et essaya de passer entre les serres acérés des Faux cons du coin…
Arrivé en vue de Saint Agnant,
il prit son courage a 2 pattes et vola le plus vite possible jusqu’au pigeonnier de Fantur,
mais au passage il fit tomber une missive sur le coin de la fenêtre de la maison du destinataire



Châteauroux le 16 Janvier 1458..

Mon très cher Fantur
Toi Ami de longue date, et frère de mes peines, et celui de mes joies
Reçoit ce pli qui te rendra tes liesses
Je suis dans une petite auberge non loin de ton chez toi..
Et c’est avec bonheur que je souhaite te voir
Non pour te faire saluer mon fiancé
Mais que tu puisses connaître mes deux petits derniers.
Elanor-Jade et Louis-Victorain sont nés voici presque 3 mois,
Et avant qu’il ne puisse courir devant toi
je me suis dit :
Allons prendre des nouvelles du meilleur ami de mon cœur.
Car à toi je ne peux mentir.
Je reste la pour 2 petits jours et espère ta venue..

Bien a toi, mon bien cher ami

Séwen.






Télégraphix vit un oiseau arriver droit sur lui et se retira aussitôt, juste a temps pour qu'il atterrisse convenablement sur Ch.de.G. Au passage, une missive tomba au sol et se déplia ainsi Fantur put la lire en arrivant dans le pigeonnier pour comprendre ce vacarme d'ailes .
Fantur, prit la missive a demi-ouverte, l'approcha de ses yeux et la lus. Un sourire de joie se dessina sur ses lèvres. Il se remémorait certaines visites a son château, et bien entendu ces charmants bambins et ceux qui venais tout juste de ne pas encore être là.
Fantur rentra en sa demeure et s'assit a sa table, posa la missive, et prit la plume et lui retourna ceci:

16 Jan 2010

Dame Sewen, vous êtes dans nos contrées, je suis biens aise pour vous. Vous avez fait certainement un voyage des plus épuisant. Alors ou que vous soyez dans la chaumière de votre choix reposez-vous!. Votre compagnie, me manque, et il est difficile d'élever des oies blanches. Je comprend que vos deux derniers bambins sont du voyage, j'espère qu'ils ne vous épuisent pas de trop. Et Votre compagnon, que devient-il depuis sa dernière apparition furtive? J'ai eu vent que votre mariage ne devrait pas tarder, et que la venue de vos bambins ne le justifie pas, c'est une grande joie que de constater que l'amour prédomine chez vous, et non la nécessité.
Pour ma part, la vie continue, et les qualités de charpentier m'échappe encore un peut, mais je suis certain de pouvoir vous faire un présent plus qu'encombrant, mais fort utile pour la conservation des saisons.
Il ne reste plus beaucoup de place.

Je te salue et embrasses tes joues.
Fantur.





****

dans la fin de la matinée Séwen reçu un pigeon en retour du sien, l'invitation de son
ami Fantur ne c'était pas fait attendre, et tout de suite après avoir laissé allé le pigeon a son
pigeonnier, elle reprit le chemin vers le moulin de son ami..

arrivé à destination, elle stoppa l'attelage, et descendit de la roulotte, en compagnie de ces 2 aînés
Grégoire et Williams', qui étaient bien contents de revoir Tonton Fantur..
quelques coup frappé a la porte et Séwen mit un beau sourire sur son visage et a la vue de l'homme
qui ouvrit la porte, elle dit..

Bonjour mon ami, Bonjour a toi que je n'ai vu depuis bientôt 8 mois...
comment va ta santé
et ton morale... je veux tout savoir...
et si tu pouvais m'aider a prendre le panier qui se trouve a l'intérieur de la roulotte tu y verrais les deux
dernier de mes enfants.. et Théo qui depuis une heur de route me demande quant il te verras
..





°°°°°°°


Fantur entendit bien du bruit au dehors mais ne se doutais point que la venue de son amie si vite se ferai. Des coups frappés a la porte le fit tout de même sursauter. Et c'est dans ce sursaut, qu'il se mit debout et alla tout de même ouvrir la porte.

Dame Sewen, Vous ici, a la porte de mon humble demeure, comme je suis heureux de vous voir, et ça c'est mes......neveux!!! Oui, je vais t'aider a prendre le panier.

Il les regarda de la tête aux pieds, regardants l'avenir devant lui s'allonger, s'étendre, grandir. Il leur ébouriffa les cheveux quand il tomba nez a nez avec le petit dernier, il eu la joie de voir de grands yeux qui le regardait tout simplement , Fantur est pour lui un homme tout neuf, qui ne connais pas, et Fantur en fit de même, toujours étonné par l'innocence. Il lui fit un grand sourire au bambin, et lui frotta la joue, ce dont Théo ne broncha pas. Il empoigna le panier et leur dit d'entrer, et les précédant, il leur montra le passage jusqu'à la pièce a vivre.

Je vous en prie Dame Sewen asseyez-vous dans mon fauteuil. Les enfants je suis content de vous voir si grand, et votre petit frère est bien mignon. J'espère seulement que vous êtes gentil avec lui.

Fantur se leva et alla chercher une boite en fer blanc, et après l'avoir ouverte, leur donna le contenant, soit des plots de bois de différentes tailles et couleurs, pour qu'ils s'occupent.
Théo, sur les genoux de Sewen, regardant fixement un endroit bien défini, et Fantur se penchant sur sa tête pour lui faire un baiser, entre-aperçu ce qui fascinait le petit Théo. Fantur, se dit qu'il en a bien de la chance d'avoir eu cet honneur.


Et bien, je vais vous dire que ma dernière conquête, si on peut en parler ainsi, je l'ai prié sans son consentement de déguerpir.!! Oui, car, la façon qu'elle avait de se tenir en taverne était oppressant. Et je ne vous dis pas les suites ... Enfin, vous avez pas ce soucis pour le moment. Et puis non, je ne ferais pas d'enfants, même si je les aimes bien ces mômes. Vous savez, je ne vais pas pouvoir donner une belle robe tous les mois a une femme, alors, elles ne se bousculent pas au portail, et moi, je suis assez bourru pour ne pas les voir, ces Dames.

Fantur rit de bon cœur.

Ah, mais je m'oublie et m'égare dans des discutions...

Et tout en se faisant, il se leva, et alla dans la cuisine, et sur le fourneau a bois, une bouilloire
laissait échapper la vapeur par son bec, l'eau doit être chaude. Il prit un pot, chercha du regard, dans son placard, le thé, qu'il trouva, en fouilla le contenu avec une cuillère, en extraiya plusieurs qu'il jeta dans le pot, et mouilla le tout avec l'eau bien chaude. Il mit le pot, les tasses, l'eau pour les enfants, les verres, et des biscuits secs sur un plateau de bois et s'amena dans la pièce a vivre, déposa le tout sur la table, et fit le service, et il continuèrent a babiller.

******



les clapotis de l'eau que l'on entendait par delà les fenêtres avait fait que les jumeaux prirent leur
frère Théo par la main et l'avait fait allé regarder en lieux sur la grande roue qui tournait...

pendant ce temps, Séwen regarda dans le panier et en découvrit le contenu...
la couverture qui enveloppait le dit panier une fois ôté dévoila 2 petites têtes, une blonde et l'autre un peux plus foncé...
un sourire bien veillant sur les lèvres Séwen dit a Fantur:

je suis venue aussi pour te faire connaître Elanor-Jade et
Louis-Victorain, les enfants
que nous avons Francesco et moi, j'ai dis a mon fiancé ou nous étions et il va faire son possible pour
venir nous chercher, mais cela plus tard...

mm je te sent bien Bourru en ce moment, les dames d'ici te cause donc tant de tracas,??
pas une est venue me demandé quoi que ce soit par contre, pas de courrier pour me demander des conseils..
je vois que les temps on bien changé...

la jeune maman alla près de la grande fenêtre ou se trouvait des 3 enfants et regarda elle aussi la
roue qui tournait et faisait penser au temps...


elle leurs fit un baiser a chacun et regagna le fauteuil de son ami..

elle prit ensuite sa fille, qui réveillée donnait des signes de faim, et sans attendre elle la mit au sein,
se tournant quelque peu pour ne pas déranger le gentil Fantur..

tout en nourrissant son bébé elle demanda, en rigolant...

tu leurs fait toujours peurs a ton Fan club Women's', avec tes bocaux etc??
...



°°°°°°°°


Fantur s'arrêta net devant le panier, et regarda les deux têtes blondes qui en dépassaient.... Des Bébés!!! Il alla de plus près, les regarda, et ils le regardèrent. Rien, pas d'odeurs particulières, ils sont propres, alors il leva la main sur leur tête et la caressa en souriant. Ils le regardèrent toujours avec leurs grands yeux brillants, mais points de sourire.
Puis Elanor-jade fit: AAAAEEEEEERRRRREEE avec le sourire!!


Diantre!! Dame Sewen, vous êtes rudement féconde. Vous allez continuer a accepter les assauts de votre Ami tout ayant encore des enfants? Et votre fiancé Francesco, est en chemin pour nous visiter, mais qu'elle bonne surprise.! J'ai, je crois une bonne bouteille de vin du terroir, même si il est assez charpenté, il est bon avec une bonne viande. Si il vient, vous rester ici manger?

Oh! les femmes, ce sont des gens biens extraordinaires, qui demandent tellement d'attention, en tout cas, avec la dernière, ce fut le cas, que j'ai failli oublier mes obligations simple de meunier. Alors, j'ai laisser de la distance, a ce que je vois, le temps nous distance de plus en plus, et elle accepte mal que j'ai prit ma vie en main sans son opinion. Que voulez-vous, elles sont faites ainsi?!! Oh! Il y en a bien des biens, certainement, mais elles doivent êtres prisent, mais ce n'est pas grave, pour ne plus retomber dans cet engrenage, je me suis fabriqué un personnage fort mal fréquentable.

Fantur regardais avec tendresse. L'allaitement.!

Et oui, je suis le barbare Fantur, le fou de bocaux. Je fabrique a temps perdu, des confituriers. Je leur ai même dit ma dernière invention: de la confiture de bébé!! Il est clair qu'aucune femme ne viens se frotter a moi, a part celles qui arrivent a voir plus loin que leur organe reproducteurs. Ne Vous offusquez pas Dame Sewen, mais la compagne que je cherche, est certainement par ici, mais j'espère qu'elle comprenne que le fait de Bizounourser a tout va, me fait fuir complètement. Alors je montre un coté que je ne suis pas, soit être un ours bourru. Méchant, violent, dont les paroles peuvent faire pleurer des Dames, mais certaines l'on bien voulue

Fantur vis que Elanor-Jade s'endormait au téton de sa mère et qu'un peut de lait s'échappait de sa bouche entrouverte, se lève et prend dans une armoire une patte propre et lui la tendit a Dame Sewen pour qu'elle s'essuie.


Actuellement il y a des élections Ducale........ Je ne vous explique pas le matraquage d'annonces, de crieurs pour nous inciter a donner notre vote!!!! Tous les plus beau les uns que les autres! Tous des menteurs aussi, enfin, a moitié, l'autre se laisse porter par la vague.

Vous et votre Ami, vous ne voudriez pas vous installer par ici, a Bourges par exemple, je crois que ce serai bien pour l'éducation des enfants? Et du travail dans l'armée il y en a.


*********

Séwen regarda le ciel et vit que l'heur était bien avancée et elle se dit que Francesco ne viendrait sûrement pas..
elle essaya de ne pas fondre en larme a cette pensée et regarda Elanor-Jade qui s'endormait,
elle la déposa avec douceur dans le panier et comme son frère jumeau dormait encore elle décida de ne pas le réveiller..

la jeune mère se réajusta et s'assit a nouveau attendant le Thé que son ami avait promis..
elle avait écouté avec attention les explications de Fantur au sujet des femmes qui avaient ponctués
ces dernières décades et cela la fit sourire, et elle argumenta..

mon bon Fantur je pense qu'il te faudrait une femme de ma trempe,ou alors plus libérée, et avec
beaucoup plus de poigne que moi, je sais que tu es un Nounours et d'une douceur incomparable si
on arrive a t'apprivoiser... et tu sais pour ce qui est des choses concernant les élections.. ici ce n'est
pas mon fief donc, je n'ai rien a dire..
quoi que a Châteauroux, j'ai trouvé le maire bien, il donne des nouvelle tout les dimanche de ce
qui se passe a la mairie et dans le village..


sur ces mots Grégoire vint près de sa maman et lui demanda..
Dit moi mamanjolie,
l'eau de la roue elle va ou quand elle passe dessous du dessous?


embarrassée par cette questions assez inattendue, Séwen demanda par un clin d'oeil a Fantur de répondre..mais elle ajouta...

et bien demande a Tonton, après tout le moulin il est a lui, et moi je ne sais pas comment ça marche..


°°°°°°°°°°°°°°°



Le thé s'évaporait assez rapidement que Fantur du retourner en refaire. Il vit Sewen se ré-ajuster après avoir laisser sa fille dans le panier a coter de son frère. Les plus grands frères jouaient bien ensemble, des fois ils riaient bien forts, mais sans trop de jalousie. Et c'est là que Grégoire après avoir contemplé l'eau avant vient vers moi et me posa la question!
Fantur le regarda de façon indéfinissable, penchant pour une réponse juste ou fantaisiste.
Grégoire, l'eau que tu vois, elle coule toute seule par ce que la rivière penche, et elle glisse sur la roue, et avec tes milliers de petites mains, entraîne la roue pour la faire tourner, vient avec moi..Ils passèrent dans la pièce bien bruyante.
Vois-tu ce tube tourner, derrière le mur il y a la roue et l'eau qui la fait tourner, et comme tu vois, ces roues avec pleines de dents entraîne une autre roues avec aussi des dents, et comme tu peux le voir si tu suis le mouvement, fait tourner les meules qui moudent le blé, en fait, cela l'écrase et cette écrasement donne de la farine, comme tu peux le voir.
Fantur, plongea sa main dans un tas de farine toute fraîchement moulue et la lui approcha de Grégoire pour lui faire voir.
Et quand on souffle dessus, et bien on devient tout blanc!!
Fantur souffla sur le tas de farine dans sa main, un fin nuage de farine se déplaça et alla s'accrocher sur celle de Grégoire qui la vit devenir toute blanche et en rit. Ses Yeux bleu, grands ouverts, brillants demandait que d'apprendre.
Mais ta question était ou allait l'eau quand elle passe sur la roue, et ou elle va?
Oui, Tonton.......
Alors vient, nous allons dehors, tu comprendras.
Une fois dehors, sur un perron, ou l'on voyait bien la roue, l'eau qui passait dessus, et retombait dans elle-même.
Tu vois l'eau passer dessus? Grégoire fit oui de la tête, et maintenant elle tombe dans une autre eau. L'autre eau qui est dessous la roue, elle ne bouge pas, elle attend que l'eau qui bouge vienne a sa rencontre pour aller dans les profondeurs et de chatouiller les pieds de Poséidon, le Dieu de l'eau.
Et se faisant, Fantur chatouilla les cotes de Grégoire qui surprit rigola et se tortilla sur place.
Et il vit dans l'eau?
Oui, c'est sa maison a lui.
Et il est méchant?
Non, il est gentil, il ne nous fait rien. Il est content quand on va dans l'eau, ca le chatouille partout, partout...
Grégoire le regardait, tout content de savoir ou allait l'eau et courra dans la maison vers sa mère et criant,
Maman, l'eau du dessous chatouille Poseillon.......
le suivant a son tour, Fantur fit oui de la tête a Sewen. Et après des explications de son cru, il en avait prit l'essentiel. Il retourna vers son frère qui était resté près de Théo, lui, l'eau, c'est moins important. Elle mouille......
Ils se rassirent a la table et se servirent de thé encore une fois, et de lard ainsi qu'un peut de pain, le jour était bien avancé, et Fantur décela une ride de tristesse se creuser sur son front.
Et bien, oui, je suis un gros Nounours, mais les femmes sont se qu'elles sont.

*****

Séwen sirotait son thé et regardait les allées et venues de Grégoire et Fantur.
la question qu'avait posé son fils avait continué en pugilat de farine se demanda t'elle car c'est avec
l'énorme empreinte de la main de Fantur dans le dos, qu'il était rentré.
soit tu as une main a terrasser un boeuf ou alors mon fils est pas grand... dit-elle en rigolant..

une décade plus tard, c'était au tour du petit Louis-Victorain a quémander un repas, et c'est avec une
douceur toute maternel que Séwen s'en occupa.

pendant que le petit bébé mangeais au sein Séwen reçu un pigeon...

et une fois de plus son regard devin terne et maussade, elle regarda ces plus grands fils et leurs dit..

je pense que Francesco ne viendra pas nous chercher, nous avons un jours de répit avant de reprendre la route..

elle se tourna a nouveau vers son vieil ami, bien séduisant avec ces cheveux qui prenaient une teinte argent,
et lui dit a lui aussi, mais avec plus de détails..

il ne viendra pas je pense une affaire le retient pour le moment, comme il dit alors
si je peut abuser encore de ton hospitalité cela me serait de grand secours.. et tu va arrêter de me
vousoyez depuis le temps qu'on se conait tout de même
..


************



Se rasseyant a la table pour continuer a siroter le thé. Fantur prit un biscuit, le trempa et en l'avala. Il regarda l'empreinte de sa main:
Non, j'ai des mains normales, et ton fils n'est pas grand aussi, et t'en fait pas, il va devenir un grand et costaud.
Tout en disant cela il ébouriffa la tête de Grégoire. Un pigeon arriva, et il pu voir la tristesse s'installer sur le visage de Sewen, et son regard un peut terne quand elle lui dit que Francesco ne viendra pas. Mais Fantur se réjouis, car son amie allait rester un jour de plus chez lui......
Mais en fin ma chère amie, tu ne comprend pas que c'est une marque de respect le fait que je te vouvoie? Comment tu pourrais croire que je pourrais manquer de respect a ta personne depuis le temps? Avec tout ce que tu as vécus, en comparaison, j'ai eu une vie oisive. Alors, je te prie de plus me faire ce genre de remarque, d'accord? Bien je vais vous préparer de quoi vous passer la nuit.
Fantur alla dans la pièce d'à coté et tira deux matelas de crin, des draps de lin, et des grosses couvertures de laine et un duvet de plume d'oie. Il confectionna un bon lit douillet. Pour les enfants et Dame Sewen. Au bout d'un certain temps, il réussi en fin a finir le lit car les enfants, virent lui « aider » a faire le lit. Les cris et les rires s'estompèrent gentiments. Puis en revenant dans la pièce a vivre, il fallait faire a manger. Fantur sorti, prit le panier a cet effet, et alla dans le potager, toujours suivit par les enfants, transformés en gardes du corps en herbes pour l'occasion. Prenant bâton pour hallebarde, ils arrivèrent tous les trois vers le carreau de carottes et ils leur ordonnèrent de se lever et de se mettrent en rang par un!
Fantur, s'agenouilla, et en déterra une bonne dizaine, puis se retourna, prit un choux, des raves, et des topinambours. Le panier plein, ils s'en retournèrent avec leur prisonnier pour êtres soumis a la question. Une fois lavés, et dépouillés de leur feuilles ou fanons, Fantur prit une carotte, le couteau, et mimant les ecclésiastes, il dit:
Carotte, tu est condamnée a être découpée en place publique et ébouillantée vivante!
Et, clac, le couteau tomba, et la carotte fut coupée en deux et plongée dans l'eau frémissante . Allez savoir, si c'est de là qu'es tiré le proverbes, « les carottes sont cuite »! Les enfants riaient et immitèrent Fantur. Pendant ce temps, Sewen, donnait le sein au frère, Louis-Victorain, qui a voir son expression, ne se lassait pas d'être accroché a une source intarissable. A côté de la cuisinière, une porte donnait dans un petit réduit toujours frais quelque soit la saison, et en retira une pièce de viande de cochon, salé, et quelque peut rassit. Il la posa sur la planche, et la découpa en assez gros carré, la fit frire avec le saindoux.
Devenant quelque peut indisciplinés, les enfant furent envoyés dans la pièce a dormir pour qu'ils jouent avec les cubes de bois. Le jour commençait dangereusement a tomber, la nuit venait grignoter inexorablement sa part de jour quotidien, jusqu'à complète disparition.
Bien plus tard, le repas fut servit, simple, mais copieux, avec le pain, et l'eau, un peut de vin pour Sewen et Fantur. Grégoire en voulait aussi, alors dans son eau, Fantur versa quelques gouttes de vin.
Le jour, qui disparaissait, obligea Fantur a allumer les bougies, et le feu dans l'âtre, offrait une danse lumineuse et chaleur. Les enfant jouaient avec les ombres sur les murs,

°°°°°°°°

Séwen se régalait, et appréciait un bon souper chaud et cela en famille, mais son esprit
était a demi là et a demis dans les pensées de Francesco qui devait sûrement être sur la route..
son esprit d'ours solitaire lui faisait peur quelques fois, mais elle le savait d'un courage exemplaire...
elle fini tout de même son assiette qu'elle avait elle même remplie, de quelques légumes et y avait trempotté son pain, qu'elle mangea par toute petite bouchées.
Son appétit n'était plus comme avant et il ne faisait pas bonne figure de laisser quelques aliment dans son assiette.
rassasiée à excès, elle se leva et débarrassa la table et fronça les sourcils en voyant l'eau tintée de son fils..
elle allait le prendre pour le vidé quand
Williams'
s'en empara et le vida d'un trait..

hoo mais les garçon vous êtes les digne héritiés de votre père hoo mais je vais vous garder a l'oeil avec le vin moi..

elle souriait en dedans et essayait de faire les yeux colérique, mais cela était trop difficile, surtout en voyant la mine réjouie de
Théo qui disait..
Non moman gentil gentil les gaçons tut gentil..
puis Grégoire grogna sur son frère qui lui avait bu son si attendu breuvage et cela se fini par une cours dans toute la maison...

Séwen alla mettre en sûreté des deux bébés qui dormaient toujours même pas ce vacarme.. ..
avec un sourire elle s'excusa auprès de Fantur qui c'était mit devant le feu et fumait une pipe,
et s'en approchant pour humer cette bonne odeur, elle dit..

je vais les mettre aux lit et les calmer un peux, je reviens...

Les garçon on se calme et on vient se mettre au lit,
allez faire un bec a Tonton Fantur et le remercier.. allez, allez!! et plus vire que cela
..

*********




la fin du repas fut joyeux avec les deux garçons qui burent leur euax teintées!! Et Dame Sewen qui essayait de leur faire les gros yeux sans y arriver. Fantur tira sur sa pipe, et une bouffée de fumée sortait de sa bouche tel une locomotive en gare, sans forcément en donner la force mais l'illusion était presque parfaite. Fantur entendais bien les enfants rirent pour de déshabiller, et de se mettre au lit, ainsi que les recommandations maternelle de passer une bonne nuit. Elle souffla sur la bougie et tira la porte sans la fermer et prit une chaise et s'assit a coté de Fantur. Elle le remercia chaleureusement pour le couvert ainsi que le gîte improvisé. Fantur la regarda et lui fit un large sourire.
Mais Dame Sewen, c'est un plaisir de te recevoir dans ma modeste demeure.et que tu y séjournes une nuit sera gravé dans la pierre de cette bâtisse, pour que je trépasse, les gens a venir puissent lire que toi Dame Sewen tu as séjourné en ces lieux.
Fantur lui sourit et vit les joues de Sewen rosir de gêne. La journée fut fort bien avancée dans la nuit, et les paupières tombaient toutes seules.
Et si nous allions aussi nous reposer? Nous le méritons bien!!

Le lendemain matin, c'est pas les chants des oiseaux qui les réveillèrent, mais bien les cris d'amusements des enfant, et des nourrissons. Fantur risqua un oeil pour voir ou était Sewen, mais il du bien se rendre compte qu'elle n'était plus là, dans le lit, mais bien auprès de ces enfants. Fantur se leva avec peine, sa paillasse était de plus en plus basse et l'âge n'arrange pas tout. Cela lui fit rappeler qu'il faudra la ré-hausser avec des plots de bois pour facilité son lever. Il passa la porte et vit Sewen donner le sein a un des enfants. Les plus grand étaient encore dans la chambre en train de jouer a cache cache avec les duvets et couvertures. Le fourneau crépitait du feu qui le nourrissait, et chauffait une casserole d'eau pour le thé

Bonjour tout le monde, bonjour Dame Sewen, la nuit fut bonne? Bien dodo, alors c'est bien, pas trop mal au dos? Non! Ok.! Et les enfants? Bien!
Fantur chercha dans la panetière le pain, le déposa sur la table, la motte de beurre, et la confiture de pruneau, ou une sorte de marmelade. Dans une autre casserole, le lait chauffait. Sous les ordres de Sewen, les enfants s'habillèrent et virent tour a tour a table. Le lait étant chaud fut vite distribué, et les petites lèvres roses trempèrent dans le lait chaud et burent avec assiduité. Le pain beurré et juste coloré avec de la confiture et mordu avec gloutonnement des petites dents. Une fois tous ces petits ventres rassasiés, et le nôtres, la vaisselle s'entassa dans la cuvette et elle se fera bien plus tard. Entre-temps, Dame Sewen avit bien entendu posé son enfant de son sein dans sa corbeille. Rassembla les habits et autre effets, les replaças dans la malle de la charrette. Les enfants jouèrent, les petits avaient les yeux grands ouverts. Dans leur corbeille a coté de la malle.
Sewen expliqua a Fantur avec force détails convaincants du bien fondé de son dépars.
Je te comprend bien, ma Dame a moi, et tu seras toujours la bienvenue dans mon humble demeure.
Les enfants grimpèrent a tour de rôle dans la charrette, Sewen en tête et elle prit les rennes, regarda ses enfants si tous étaient là et fit claquer les rennes et le cheval s'élança. Fantur les salua en faisant signe de la main, et regarda disparaître la charrette dans les bois.

*********



je te remerci mon ami les circonstances sont en marge de changer ma vie a nouveau et nous devons rentrer chez nous..

je crois que la vie de famille n'est pas faite pour moi, enfin pas comme je l'entand.. et pour la 3e,me fois de mon existance, un homme m'aime mais ne veux plus de moi..la profécie que la reine des hautes Helfes ma fait s'avère juste.. je ne vais pas m'appitoyer sur mon sort et je vais porter ma tête haute a nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://sewen.forumactif.com
 
mon séjour chez Fantur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mises à jour chez Apple : OS X 10.9.4 et iOS 7.1.2
» Dernier jour de la vente flash sur le HTC One chez Bouygues Telecom
» Mise à jour de la bbox
» "Mise à jour des réglages opérateur" pour iPhone chez Bouygues Telecom
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Amencey, Domaine de Grandellière :: Tourelle du Colombier :: A l'étage côté Nord :: cabinet de travail :: Coffre-
Sauter vers: